Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Tourisme / Les villages / SART
Actions sur le document

SART

Village de Sart.jpg

Petit bout d’histoire 

 Sart est un vieux village, né probablement au XI° siècle, quand les paysans défrichèrent (essartèrent) la forêt ardennaise.

Aussi loin que l’on s’en souvienne, les Sartois se consacrèrent à l’élevage et à la culture. Des siècles durant, ils exploitèrent une terre rude, difficile, peu rentable. La forêt, la lande, la fagne leur apportèrent un complément bien nécessaire : bois, litière, fruits, pâturage pour le bétail, tourbe pour le chauffage, etc.

Sart est un des plus anciens villages de l’Ardenne herbagère ayant encore conservé le caractère typique de ses fermettes des XVIII° et XIX° siècles et celui de sa place du Marché d’une grande qualité architecturale typique du pays de Spa.

De riches maisons de style gothique entouraient la place au temps de la splendeur des maîtres de forges. Une seule d’entre elles, la Maison " As hauts Egrés", a résisté au temps. Située au côté nord de la place, elle se distingue par ses hautes marches d’accès. Le rez-de-chaussée date du XVI° et l’étage de 1616. Elle est classée au patrimoine de Belgique.

 

Folklore de Sart

Le Laetare (mars) 

Cette grande manifestation festive qui clôture la saison carnavalesque est suivie chaque année par des milliers de spectateurs massés aux abords des routes.
 
 Des roses de papier par milliers, des chars et des groupes par dizaines, une saine rivalité entre les villages de Sart et de Tiège et un défilé somptueux, le Laetare est haut en couleurs et ambiance.
 
De génération en génération, la tradition perdure offrant ainsi un spectacle chaque fois plus étonnant et toujours annoncé par le croisement du Courrier et de la Bergère des villages de Sart et de Tiège,  symboles de cette manifestation. Tradition et originalité vont de pair dans les deux villages qui des semaines durant peaufinent leurs chars et leurs costumes.
 
Après cette confrontation carnavalesque et festive, les deux cortèges regagnent chacun leur village respectif pour retourner dans leur salle et continuer la fête jusqu’au bout de la nuit.

 

Les Vieux Métiers (août, tous les 4 ans)

« Nos r’prindans rècène », c’est toute une histoire, toute notre histoire, celle des habitants de nos villages agricoles et forestiers situés le long de nos rivières et en bordure des Fagnes.
C’est l’histoire d’une fête où le temps d’un week-end, les métiers et outils oubliés reprennent vie comme par enchantement et  où les savoirs d’autrefois renaissent.
La  fierté d'accueillir et le plaisir de partager guident chacun des participants tout au long de la fête, loin de tout esprit de lucre. Ni foire, ni marché, la fête est avant tout un projet pédagogique basé sur l’authenticité  pour qu’en conservant nos racines nous vivions harmonieusement le présent et l'avenir.